Dossier Loubeau

Web

 

 

- Décharge de Loubeau -

Visite de juin 2005 : premiers contacts et prise de conscience.

Visite d'octobre 2005 : malgré l'arrêté, aucun travaux en cours...

Visite de janvier 2006 : çà traine toujours pour la remise aux normes.

Visite de mars 2006 : les travaux ont à peine commencés...

Analyses des analyses d'eau - juin 2006

Visite de décembre 2006 : des avancées pour la sécurité mais une pollution toujours présente.

Visite d'Octobre 2007 : Malheureusement, pas de grandes nouveautés...

Dossier Objectif Loubeau propre : De 2008 à aujourd'hui. CIMES prend les choses en mains.

Accueil Loubeau

- Visite du 7 janvier 2006 -

Une trentaine d'adhérents de CIMES, bravant le froid, se sont rendus sur le site de la décharge de Loubeau pour vérifier si l'arrêté préfectoral du 12 juillet 2005 ( voir visite de juin 2005 ), demandant que des aménagements soient effectués, avait bien été respecté.

Décharge de Loubeau à Melle

Cet arrêté prévoyait :

Que l'installation devait être clôturée et que les dispositifs de captage du biogaz et des lixiviats ainsi que les lagunes devaient être protégés. Des mesures de sécurité propres à éviter les chutes devaient également être prévues. Ces prescriptions n’ont pas été suivies d’effet, aucune clôture, aucune protection n’ont été mises en place.

Décharge de Loubeau à Melle

Que les puits de dégazage devaient être vérifiés, signalés par exemple par des piquets de 2 mètres de hauteur sur le terrain. La collecte des gaz devait être réalisée par des drains enfouis dans la masse des déchets et débouchant dans des puits verticaux. Toutes les mesures de sécurité devaient être prises pour éviter les chutes dans ces puits. Il y a bien des piquets instables installés mais impossible de savoir si les puits ont été vérifiés et si des drains ont été enfouis dans les déchets. Par contre, ce qui est clair, c’est que les puits n’ont pas été réparés, que les protections n’ont pas été installées et que les grilles les recouvrant ne sont toujours pas scellées.

Que des prélèvements sur de nombreux points devront s’effectuer afin de surveiller la qualité des eaux souterraines et superficielles. Les analyses et bilans hydriques seront envoyés à l’inspection des installations classées.
Nous ne savons pas si ces analyses ont été faites et si c'est le cas, quels en sont les résultats. Nous ferons la demande auprès des services en charge de ce dossier.

En complément de ces constations concernant le dernier arrêté préfectoral, ce qui est aisé de noter, c’est que :

Les lagunes (appellation mal appropriée puisqu’il s’agit en fait de bassins de rétention) sont très sales et c’est peu dire.
La nappe phréatique alimente le tas d’ordures et cela goutte toujours.
L’étang qui devait être curé et remis en état et qui doit servir de réserve d’eau en cas d’incendie est laissé à l’abandon.

Suite à cette visite, nous allons écrire au préfet pour lui faire part de nos observations. Il est décidément très dur de faire respecter les réglementations.
La gestion de cette décharge nous prouve qu’une fois les autorisations données et les installations effectuées, les promoteurs, propriétaires et personnes les ayant en charge, pour la plupart, ne respectent pas leurs engagements et promesses puisqu’elles ont un coût.

CIMES continuera donc à surveiller ce site et à interpeller les promoteurs et pouvoirs publics jusqu‘à ce que les normes soient respectées, que le site soit sécurisé et que la pollution qu‘il génère soit supprimée.

Article de la nouvelle République du 10.01.2006 sur cette nouvelle" balade" cimoise.

Articles du 13.01.2006 dans la Concorde : La carrière de Loubeau loin d'être aux normes.

Article du courrier de L'Ouest du 19.01.06, les carrières de loubeau inspectées par CIMES

La suite du dossier

Accueil Dossier Loubeau

Actions de CIMES

Accueil site

Page réalisée en Janvier 2006

invitation presse si çà vous intéresse...