Web

Des odeurs sur la ville... et autour...

Depuis des années CIMES tente d'améliorer l'environnement olfactif Mellois... D'abord en participant en 2006 au Jury dez nez et depuis 2011 avec l'action "ô pue ô me vasse"

L'action "ô pue ô me vasse" - années 2011 à 2016:

Depuis le Jury des Nez en 2006 et malgré la mise sur la table régulière du sujet lors de nos visites du site industriel Mellois, les mauvaises odeurs sont toujours présentes à Melle. Nous voulons que les choses changent et nous souhaitons faire du projet "ô pue ô me vasse" une de nos principales actions.

- La pétition et le lancement de l'action en 2011 :

- Pétition à télécharger pour la faire signer autour de vous. Une fois signée, vous pourrez la faire parvenir aux membres du bureau ou l'adresser à l'association : Centre socio culturel - CIMES - 79 500 Melle

- Le communiqué de presse initial explique les raisons de cette nouvelle action qui n'est pas dirigée contre les usines mais qui est réalisée pour le bien être des Mellois qui supportent de plus en plus difficilement cette nuisance qui s'aggrave d'années en années.

- Le film de cette action de 2011 à 2014 :

- Juillet 2011, la presse locale annonce notre nouvelle action : Concorde du 29.7.11, Nouvelle République du 12.07.11 et Courrier de l'Ouest du 14.07. Avec le player à droite, retrouvez l'interview de Geneviève à la radio locale D4B sur le sujet des mauvaises odeurs et sur la pétition.

Autoriser le contenu actif et utiliser le player ci-dessous pour l'intégralité de l'interview.

- Septembre 2011 lors du forum des associations : Comme tous les ans, CIMES était présente au forum des associations à Melle. Cette année, en plus de nos actions habituelles, ce forum a été l'occasion d'expliquer et de proposer aux Mellois de signer notre pétition. Les signatures et les soutiens ont été nombreux.

- Octobre 2011, notre action fait réagir dans le bulletin municipal de Saint-Léger : "La plateforme industrielle de Melle à l'écoute de ses riverains". Article rédigé par les directeurs des usines de Melle et à télécharger en pdf. Tout lien avec une pétition par une association environnementaliste sur les mauvaises odeurs ne serait que fortuit.

- Octobre 2011, CIMES réagit suite à cet article paru dans le bulletin de Saint-Léger - Version complète du communiqué à télécharger en pdf et extraits à suivre : "Concernant le premier point, bien évidemment,  le site s'est doté d'une station de traitement, il ne pouvait faire autrement. [...] Lorsque les industriels ont reçu l'accord de l'administration pour l'agrandissement  de la station, ils devaient compenser la déforestation de la zone utilisée par une plantation d'arbres dans un autre lieu sur le Mellois. Des années après, rien n'a été fait ce qui ne corrobore pas leurs soucis déclarés de préserver l'environnement et de respecter leurs engagements. [...] Nous sommes d'ailleurs satisfaits d'apprendre, dans le présent article, que les résultats du  «Jury du Nez » montraient que nous subissions des  nuisances olfactives. [...] L'impact du site sur la santé, contrairement à ce qui est avancé, n'a jamais été vraiment évalué, en tout cas il n'a jamais été rendu public. La pollution récurrente de la Légère et de Melzéar ne donne pas lieu, jusqu'à présent à des communications. Nous notons cependant qu'il est dit, dans ce bulletin communal, que  les industriels veulent réduire leur empreinte environnementale, ce qui démontre qu'ils admettent clairement l'existence d'une pollution liée au site. Les dirigeants de Rhodia et Danisco promettent la transparence vis à vis des riverains en leur communiquant régulièrement les progrès réalisés. Chiche ! Aux actes maintenant !"

- Octobre 2011, dans la presse locale : les suites de notre pétition contre les mauvaises odeurs avec les réactions des dirigeants du site industriel sont parues dans La Concorde du 28 octobre 2011 (2.4Mo en jpg ou 0.5 Mo en pdf).

- Novembre 2011, dans le courrier de l'ouest "Rhodia Danisco répond à Cimes": ou plus exactement CIMES répond à Rhodia/Dansico qui répond à CIMES... Les suites de notre pétition avec les réactions des dirigeants du site industriel sont dans le Courrier de l'ouest du 25 novembre 2011 (à télécharger en pdf).

- Le 30 décembre 2011 à Melle lors du marché, les mellois et les habitants des environs ont signé massivement la pétition. Ils sont nombreux à demander, avec CIMES, des solutions rapides à ces nuisances qui leur deviennent de plus en plus insupportables.

Marché à Melle et signature de la pétition contre les mauvaises odeursMarché à Melle et signature de la pétition contre les mauvaises odeursMarché à Melle et signature de la pétition contre les mauvaises odeurs

- Décembre 2011 et janvier 2012 - courriers aux dirigeants des sites industriels : suite à l'important succès de la pétition, nous avons décidé de contacter à nouveau les dirigeants des sites industriels mellois pour mettre le sujet sur la table.

Courrier à destination des dirigeants des sites Mellois de Rhodia et de Danisco : ce courrier présente l'action en cours et informe les dirigeants Mellois de nos courriers à destination de Solvay et Dupond de Nemours.

Courrier à destination de Solvay : ce groupe a fait l'acquisition de la société Rhodia.

Courrier à destination de Dupont De Nemours : ce groupe a fait l'acquisition de la société Danisco.

- 22 février 2012 : réunion à Rhodia et Danisco : Le 22 février 2012, suite à des échanges de courriers, des membres de CIMES se sont rendus à une rencontre avec les dirigeants de Rhodia et Danisco afin d'échanger principalement sur le problème des odeurs. La pétition pour la fin des mauvaises odeurs à Melle a reçu un accueil très favorable au niveau de la population Melloise et, c'est porteurs du mécontentement de nombreux Mellois que nous avons abordé cette réunion. Compte rendu en cliquant ici.

cimes rhodia danisco Mellerhodia danisco melle ville

- Janvier 2013 - courrier à Rhodia Danisco sur les mauvaises odeurs. Courrier aux directeurs de Rhodia et Danisco concernant les nuisances olfactives. Des choix de technologies pour neutraliser les odeurs devaient être effectués fin 2012. Nous demandons donc des nouvelles.

- Mars 2013 : Rencontre avec les dirigeants des usines de Melle : Une délégation de CIMES s'est rendue, comme tous les ans, le 14 mars sur le site Rhodia Danisco. Vous pourrez constater qu'en ce qui concerne les odeurs, nous ne sommes pas au bout de nos problèmes. Suite à cette visite, CIMES a réalisé un nouveau communiqué de presse pour faire le point sur les nuisances olfactives.

-Janvier 2014 : Courriers à Solvay, à Danisco et copie à la Préfecture sur les mauvaises odeurs. Ces courriers sont destinés aux directeurs des usines de Melle ainsi qu'en copie au service environnement de la préfecture. En effet, nous subissions en janvier, plus encore qu'à l'habitude, des nuisances olfactives d'une intensité rarement égalée. Ils sont relayés le 07 février 2014 dans la nouvelle république et La Concorde:

07 février 2014 - NR : Mauvaises Odeurs, Cimes Interpelle Solvay et Dupont.

Février 2014 - La Concorde : "Les nuisances olfactives sont insupportables"

Suite à ces courriers, nous avons reçu des réponses de Solvay et de la préfecture. En fait plus que des réponses, il s'agit d'une sorte d'accusé de réception. Ces dernières sont à télécharger ci dessous :

18 février 2014 - Réponse de Solvay.

28 janvier 2014 - La Concorde : Réponse de la préfecture

- 22 septembre 2015 : Réunion d'information sur la prochaine station de traitements des usines de Melle = un espoir de solution pour la disparition des mauvaises odeurs. Suite à cette réunion, nous sommes satisfaits qu'enfin, les industriels s'attaquent réellement aux problèmes des odeurs et de qualité des rejets. Après de nombreux reports successifs quant à la prise en charge des nuisances olfactives et des dégradations de l'environnement, les travaux ayant pour  but une réelle amélioration commencent enfin. Cimes ne peut que s'en réjouir. Certes nous devons rester vigilants mais nous avons maintenant un réel espoir de pouvoir vivre bientôt dans un meilleur environnement. Reste le problème de l'épandage qui semble ne pas avoir de solution à ce jour.

- Novembre 2016 : C'est avec une certaine impatience que nous attendons la fin des mauvaises odeurs sur Melle et autour......Le calendrier des travaux importants entrepris depuis 2015 devaient nous mener à cette fin d'année 2016. Ce nouveau courrier est adressé aux deux directeurs de Solvay et Dupont de Nemours pour savoir si ce calendrier a bien été respecté.

 

rhodia danisco melle ville

Jury des nez - année 2006 :

Compte rendu du 12 avril 2006 réalisé par Geneviève Paillaud. Ce petit compte rendu est fait d'après un document qui nous a été remis. Vu le document appelé "évaluation de la gêne dans l'environnement", il ne faut pas se faire trop d'illusion. Comme nous nous y attendions, il en ressort une gêne tout à fait relative et uniquement en direction du centre ville et de Beausoleil. Ailleurs, tout le monde est content, nos sens nous ont abusés, ça ne pue pas dans notre belle petite cité de caractère.

Petit rappel : Des membres de CIMES ont participé il y a quelques mois à une enquête sur les nuisances olfactives du site Danisco/Rhodia de Melle. Les résultats viennent d'arriver...

Les résultats tels que présentés dans le document remis lors de la réunion : L'étude a été réalisée par l'ATMO (qui est chargée de la surveillance de l'air dans le Poitou Charentes). Les renifleurs (c'est le nom que je donne aux volontaires pour sentir tous les matins afin de constater si oui ou non, ça sent mauvais) ont été conviés à noter tous les matins à 8 heures, sur un document remis au préalable par les responsables de l'enquête, leurs perceptions des odeurs. Les relevés ont été faits à 96 % à l'heure demandée, c'est à dire entre 7 H et 10 H et principalement entre 7h45 et 8h45. Sur la qualité de l'air : Pour l'ATMO, tout va bien, toutes les normes sont respectées, il n'y a pas de problème et aucun impact sur la santé.

En résumé : 5,6% des réponses identifient des odeurs industrielles dont 2,3% qualifiées de fortes et gênantes. Les odeurs industrielles et la gêne se situent essentiellement sur les zones proches de l'usine (Beausoleil, Bois Vinet et Melle Centre). Les conditions climatiques tendent à favoriser la perception d'odeurs. La plate forme n'est pas la seule source d'odeurs industrielles. Il y a eu 2 sources d'odeurs de détectées :

1) L'évent de la cyclopentanone : pour diminuer les odeurs, ils ont installé un condenseur à eau refroidie en octobre 2005 ;
2) La station d'épuration : pour diminuer les odeurs, il est prévu de supprimer le bac 719 qui est le bac de stockage des effluents et de modifier le procédé de traitement des effluents.  Il faut également réduire le temps de séjour des boues dans le décanteur intermédiaire. Le montant des investissements pour ces améliorations est de 250 à 300 k€ qui seront répartis entre Danisco et Rhodia. Le planning : fin 2006 pour le décanteur; 2007 pour la suppression du bac de stockage.

Conclusions de CIMES : CE QUE JE RETIENS DE CETTE ENQUETE à laquelle, je dois l'avouer je n'ai pas participé régulièrement, c'est qu'ils nous disent que les Mellois trouvent que cela ne sent pas si mauvais et seulement dans un petit périmètre (certes, tout cela  entre 7h45 et 8h45,  car mieux vaut parfois ne pas trop traîner la nuit pour respirer de l'air pur dans certains coins). Cette étude a eu le mérite d'exister, on ne se faisait pas trop d'illusions mais, si elle permet que quelques travaux soient effectués pour diminuer les nuisances, c'est toujours ça de pris. On peut se réjouir si les investissements annoncés, qui ne sont pas très lourds, peuvent réduire les odeurs progressivement d'ici fin 2007. Je remercie les copains de CIMES qui ont eu le courage de jouer le jeu jusqu'au bout.

Annexe : document et courrier de l'entreprise envoyé aux membres du jury des nez à télécharger en pdf. Comme on le voit dans de courrier, cette action fait suite aux "obligations liées à l'arrêté prefectoral de classement". Ce courrier nous montre que cette étude, menée par ATMO, est axé sur le critère olfactif et non sur des critères de santé publique.

Documentation sur la plateforme industrielle de Melle

Accueil site CIMES